Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 20:13

 

                                                    Deux réunions publiques !

                                                                     

                                          

                                            - Université Paris 3 (Métro Censier) :

                                            

                                           Jeudi 3 mars 2011 à 14h00, salle 416.

 

 

                                           -Université Paris 10 (RER A Nanterre Université) :

                                                   

                                              Jeudi 10 mars, 12h, bâtiment DD

 

 


   Que ce soit les massacres au Rwanda, la déstabilisation de la Côte d’Ivoire, les dix ans de guerre en Afghanistan, les opérations militaires au Niger en janvier 2011 ou l’utilisation de la Réunion comme d’une vaste base militaire, l’armée française est une institution qui fonctionne sans répit.

 

    Sarkozy et ses porte-flingues répètent à l’envie que les caisses de l’État sont vides pour justifier la casse des services publics et acquis ouvriers : allongement de la durée de cotisation des retraites, 66 000 postes de professeurs supprimés depuis 2007 ! Dans le même temps, 15 000 soldats supplémentaires sont recrutés : autant de réunionnais, de métropolitains, de lycéens, d’étudiants, sans avenir sinon celui de chair à canons.

 

    Aujourd’hui, 11 200 soldats français sont en opération, en Afrique et au Moyen-Orient. Le discours de M. Alliot-Marie sur le savoir-faire français en matière de sécurité, pour mater la révolution tunisienne, est un exemple criant du rapport qu’entretient notre impérialisme avec ses anciennes colonies : prêt à soutenir n’importe quel régime pour garantir ses intérêts économiques ou politiques. Mais cet exemple montre également que devant le mécontentement, tant en Tunisie qu’en France, de la jeunesse et des travailleurs suscité par un tel discours, la ministre et les intérêts qu’elle représente ont été obligés de faire machine arrière.

 

     Avec la déstabilisation de la bourgeoisie française en Tunisie et la révolution égyptienne, tout devient possible ; y compris la victoire de la lutte pour le retrait des troupes impérialistes françaises d’Afghanistan et d’Afrique. L’ennemi des peuples est ici l’État français. Battons-nous et mobilisons-nous jusqu’au retrait des troupes françaises, pour  le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

 

Exigeons que l’argent aille à la santé, à l’éducation, à nos retraites… pas pour la guerre !

 

 

Signatures actuelles :

 

- GSI (Groupe Socialiste Internationaliste)

 

- JERF (Jeunesse Emigrée Réunionnaise en France)

 

- SEUL (Syndicat Etudiant Unitaire et Laïque)

 

- Kolektif Dégage

 

- Comités Afghanistan (Paris 3 , Paris 10, lycées du 13ème arrdt.)

   

 

 

Repost 0