Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 17:14

" La pa kasé la sén la" Serge Sinamalé (Réunion)

 

 

En voulant pour commencer son quinquennat rendre hommage à Jules Ferry, un des plus grands défenseurs de la colonisation et de ses théories racistes, François Hollande va dans le même sens que son prédécesseur Sarkozy, et nous prouve une fois de plus qu’il ne faudra pas compter sur le PS pour changer la politique raciste de la France, ni pour prendre en compte nos problèmes dans ce pays. Il nous prouve une fois de plus que le seul intérêt que le PS aussi bien que la droite ont pour nous est nos voix pour leurs élections.

 

Pendant les 10 ans de pouvoir de Sarkozy, nous, immigrés, habitants des cités, africains, Rroms, musulmans, avons été insultés au quotidien par les discours racistes et fascistes de la droite, entre nettoyage de la racaille au karcher, création d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale digne du « temps des colonies »,  le discours raciste et colonialiste de  Dakar prononcé par Sarkozy à l’université Cheikh Anta Diop, qui porte le nom de l’un des plus grands historiens et anticolonialistes africains, invitant l’Afrique à entrer dans l’Histoire, sans oublier la proposition de la loi sur le rôle positif de la colonisation enseigné à… l’ÉCOLE.

 

François Hollande et le PS veulent rendre hommage « au père de l’école publique gratuite et obligatoire », et nous expliquent que le racisme et le colonialisme de Jules Ferry sont « hors sujet ». Le fait de nous insulter et d’insulter notre histoire et notre mémoire est hors sujet !

 

Hommage pourquoi ?

Voila pourquoi Jules ferry défendait la mise en place d’une école publique, gratuite, obligatoire, puis laïque : « Dans les écoles confessionnelles les jeunes reçoivent un enseignement dirigé tout entier contre les institutions modernes. On y exalte l’Ancien Régime et les anciennes structures sociales. Si cet état de choses se perpétue, il est à craindre que d’autres écoles se constituent, ouvertes aux fils d’ouvriers et de paysans, où l’on enseignera des principes diamétralement opposés, inspirés peut-être d’un idéal socialiste ou communiste ». Ce qui intéressait Jules Ferry n’était certainement pas l’accès à l’école pour tous, mais de protéger ses amis bourgeois et leurs 3e république dont le parlement a voté en 1885 l’expansion coloniale de la France dont Jules Ferry était l’un des plus fervents défenseurs, au mépris des peuples colonisés : « Je répète qu'il y a pour les races supérieures un droit parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures... »

 

L’école républicaine, école colonialiste, raciste et discriminatoire

C’est cette même école de la 3e République, qui a commencé dans les colonies à enseigner aux colonisés le mépris de leur Histoire, le mépris de leur humanité, le mépris de leurs civilisations. C’est cette même école républicaine au service du colonialisme, qui continue de le faire dans les actuelles colonies, méprisant les langues maternelles des enfants colonisés et refusant de les enseigner, reniant leurs identités et leurs cultures, et occultant leur Histoire. C’est cette même école qui discrimine aujourd’hui les enfants des cités, les enfants d’immigrés, et qui mène une politique visant à les exclure socialement. Aujourd'hui en France 6000 enfants sont déscolarisés car on leur refuse une inscription, ce sont des enfants d'immigrés, principalement des Rroms. L'accès à l'école obligatoire pour tous ne semble pas les concerner.

 

Kolektif Dégage

Partager cet article

Repost 0
Published by kolektifdegage.over-blog.com - dans En lutte ici et là-bas !
commenter cet article

commentaires