Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 18:02

 L’IDENTITE NATIONALE RENIYONEZ DANS LE DRAPEAU DU LPLP

Un étendard, de lutte et de combat contre le colonialisme français…

Une bataille semble s’être déclarée par des missionnaires chargés de donner un drapeau à la Région Réunion. Une petite bourgeoisie frankréole de komanders, tristes souvenirs d’une époque révolue, s’est attribué le rôle de créateur de cette œuvre de collaboration. Ils sont un peu les nouveaux Bounty de la départementalisation coloniale. Fiévreusement, ils battent les pavés des mairies pour que leur fanion s’accrochent à coté de celle de leur « mère patrie », disons inpé in zanfan batar qui flotterait à coté du B.B.R, le drapeau colonial.  En kolaboratèr, ils sont heureux d’avoir pu monter leur oriflamme régionale devant trois mairies à ce jour. Un  sondage sur les drapeaux proposés, effectué par un quotidien de la place a fait naître une suspicion de fraude, leurs partisans  faisant la grève du sommeil pour voter. Un peu la grenouille qui se voulait plus grosse que le bœuf Lété tro gro, le sondage en question a été retirée, et ne sera pas rendu publique. A vouloir trop gagner, ils se sont démasqués. Konm di kréol, zot i koné, malin, malin é demi. 

Pendant longtemps le drapeau rouge a été le symbole du rassemblement de la classe ouvrière en lutte contre le patronat exploiteur. Les 1er mai fleurissait dans les défilés une nué de drapeau rouge, mais aussi en d’autres occasions lors des manifestations des travailleurs. Ce n’est plus le cas. Pour la division de la classe ouvrière, chaque syndicat a inventé sa couleur. C’est dommage, alors qu’en face l’ennemi est compact. Pour le drapeau de la Réunion, la même division semble vouloir s’imposer.

Le LPLP propose aux réunionnais l’adoption d’un étendard qui devrait faire l’unité de notre peuple. Ce drapeau est un étendard de combat, de lutte, de résistance et de rassemblement. La création du  drapo indépendantiste remonte aux années 80 avec de Mr Serge Sinamalé du MIR dans les années noires de la répression. Le LPLP reprenant le flambeau du mouvement patriotique, reprend les couleurs du mouvement pour l’indépendance de la Réunion. 

La symbolique  des trois couleurs du drapo du LPLP retrace l’histoire de notre pays, de  notre peuple esclavagisé. Le vert, symbolise hier, la résistance contre l’esclavagisme (groblan) et l’engagisme, le marronnage des esclaves dans  les forêts, et aujourd’hui le combat contre le colonialisme et ses laquais. Le jaune c'est la classe ouvrière avec ses luttes d'hier et d'aujourd'hui, les bâtisseurs de la Réunion, notre pays avant la trahison de 46 - Enfin le rouge, la souffrance de tout un peuple, le sang versé des ancêtres répandu sur la terre réunionnaise. L’étoile jaune à 5 branches, représente les 5 composantes de la Nation Réunionnaise : le kaf, le malbar, le yab, le sinwa, lo zarab, qui ont constitué ce peuple réunionnais bien avant le débarquement massif de ressortissants français  des années 60 pour une colonisation des services et l’élimination des réunionnais – et faire de nos enfants des chômeurs ou des exilés de la mobilité – L’autre symbolique de cette étoile, c’est un peu noute zétwale katrèr nous indiquant ousa nou sorte en même temps, nous guidant vers le chemin de la libération nationale.. Ce drapeau trouve sa légitimité  dans la lutte du peuple contre l’occupant et ses larbins d’administratifs grassement rémunérés pour que perdure le système de misère et de mépris du réunionnais. La tribu des parvenus, promoteur de leur  mahavéli trompe la population zombilizée par la misère économique, morale et politique.                                                                               

Contrairement au drapeau hissé sur trois mairies dans l’ile, le drapo du LPLP, cet étendard du peuple ne peut se compromettre dans la collaboration avec l’occupant ou ses roquets locaux. Le drapo indépendantiste du LPLP a déjà parcouru de nombreuses manifestations internationales,  et est connu en Guadeloupe, à l’île Maurice, en Algérie, en France - en Bretagne, à Lyon , Paris-place de la Bastille porté par les émigrés réunionnais avec notre camarade Serge Sinamalé lors de la manifestation contre la première guerre d’agression impérialiste de l'Irak, en Espagne, jusqu’en Palestine où les militants du LPLP le faisaient connaître. Donc il existe déjà, et sans l’approbation d’un grand chef blanc venu de Belgique konm so faniyon din lékip de football présenté comme drapeau de la Réunion par des promoteurs incapables de justifier la légitimité de leur avorton. Le  20 mars, lors d’un débat prévu et annoncé sur Réunion 1ère, Bertrand Grondin et Yvette Duchman se sont débinés. Notre drapeau a été présenté et défendu par les représentants du LPLP et de Fanal, journal trimestriel de notre parti.

Le 22 mai 2014

 

Pour le LPLP : J. Claude BARRET

Partager cet article

Repost 0
Published by kolektifdegage.over-blog.com - dans Groupe Martiniquais-Réunionnais-Guyanais
commenter cet article

commentaires

Jéda 02/06/2014 14:53

C'est cool de rappeler l'historique d'un drapeau utilisé par le mvt indépendantiste.

Par contre, j'ai dû mal à comprendre les associations de ce LPLP, récentes avec une ?, des personnes se réclamant de Kémi Séba ??

Rien à voir avec le travail de Serge Sinamalé, théoriquement et en pratique !!!